Avoir fiscal
Pour éviter la double imposition des dividendes (au niveau de l'impôt sur les sociétés et sur les revenus de l'investisseur), certains États ont créé un mécanisme compensateur appelé avoir fiscal, qui revient à neutraliser au niveau de l'investisseur l'effet de l'impôt sur les sociétés. En France, l'avoir fiscal a maintenant été supprimé et remplacé par un abattement sur de 40% sur le montant des dividendes pris en compte dans les revenus imposables.

Partager sur :