Augmentation de capital réservée
L'augmentation de capital réservée obéit à des contraintes particulières. Les actionnaires doivent renoncer à leur droit préférentiel de souscription, les commissaires aux comptes donnent leur avis sur cette suppression ainsi que sur le prix d'émission des actions à émettre. L'augmentation de capital peut être soit en numéraire, soit pour rémunérer des apports de titres et ou d'actifs. Ainsi, un holding familial peut apporter des actifs à l'entité pivot du groupe pour renforcer son contrôle.

Partager sur :